Portes ouvertes les 20 & 21 avril de 9 à 12h • Infos >

Pourquoi investir dans une pompe à chaleur ?

D’ici 2050, l’Europe a pour objectif d’atteindre la neutralité climatique. Cela impliquera inévitablement des changements dans notre manière de chauffer nos maisons. À terme, les gouvernements régionaux prévoient d’abandonner les combustibles fossiles.

En Flandre, l’installation de nouvelles chaudières au mazout est totalement interdite. Et depuis début 2021, aucun nouveau grand lotissement n’est pourvu d’un raccordement au gaz.

Bruxelles offre déjà des primes pour le remplacement des chaudières au mazout et prévoit de les interdire définitivement à partir de 2025.

La Wallonie, elle, n’a pas encore prévu de telles mesures. Cependant, la vente de chaudières au mazout sera interdite dans toute la Belgique à partir de 2035.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage qui fonctionne en transférant la chaleur d’un endroit à un autre. Elle utilise un fluide frigorigène pour absorber la chaleur d’une source froide (l’air extérieur, l’eau souterraine ou l’air extrait d’un bâtiment) et la transférer vers un endroit plus chaud (l’intérieur d’un bâtiment).

Le fonctionnement d’une PAC se divise en quatre étapes principales : l’évaporation, la compression, la condensation et l’expansion.

  1. L’évaporation
    Le fluide frigorigène, qui est un liquide à basse température et basse pression, est vaporisé en absorbant la chaleur de la source froide (par exemple, l’air extérieur).
  2. La compression
    Le gaz chaud et à haute pression est ensuite comprimé par un compresseur. Permettant ainsi d’élever sa température et sa pression.
  3. La condensation
    Le gaz chaud et à haute pression est ensuite condensé en liquide, en libérant la chaleur qu’il contient dans un condenseur. Cette chaleur est transférée au système de chauffage du bâtiment.
  4. L’expansion
    Le liquide est ensuite détendu dans un détendeur, ce qui abaisse sa température et sa pression, avant d’être réacheminé vers l’évaporateur pour recommencer le cycle.

En résumé, la PAC absorbe la chaleur d’une source froide, la comprime pour élever sa température. Et ensuite, la transfère à une source chaude à l’aide d’un fluide frigorigène. La chaleur transférée est utilisée pour chauffer l’intérieur d’un bâtiment.

Quels sont les différents types de pompes à chaleur ?

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur. Voici une présentation des différents types de PAC et de leurs avantages :

  • PAC air-air
    Elle capte la chaleur de l’air extérieur pour la transférer dans l’air intérieur du bâtiment. Elle est relativement simple à installer et peut également servir de climatisation en été.
  • PAC air-eau
    Elle capte la chaleur de l’air extérieur pour la transférer à l’eau qui circule dans le système de chauffage central du bâtiment. Elle peut être plus efficace qu’une PAC air-air, mais nécessite un système de chauffage central existant ou un plancher chauffant.
  • PAC eau-eau
    Elle capte la chaleur de l’eau souterraine ou de l’eau de surface pour la transférer à l’eau qui circule dans le système de chauffage central du bâtiment. Elle est très efficace, mais nécessite une source d’eau à proximité et un forage pour installer le système.
  • PAC géothermique
    Elle utilise la chaleur naturelle de la terre en la captant à l’aide de sondes géothermiques enterrées à une certaine profondeur. Elle est très efficace et peut également être utilisée pour le refroidissement en été.

Le choix d’une pompe à chaleur dépendra de plusieurs facteurs tels que la taille du bâtiment, le climat de la région, la source d’énergie disponible et le budget. Faites-vous conseiller par un professionnel. Il évaluera vos besoins et choisira la PAC la plus adaptée à votre situation.

Votre maison est-elle adaptée pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Avant d’installer une pompe à chaleur, il est important de se poser plusieurs questions concernant votre habitation.

Tout d’abord, si l’isolation de votre maison n’est pas suffisante, une PAC peut entraîner des déperditions de chaleur et une augmentation de la facture d’électricité. Par conséquent, elle est conseillée pour les habitations bien isolées. Ensuite, un diagnostic professionnel est nécessaire pour déterminer la puissance nécessaire de la pompe à chaleur. Cela dépendra notamment des besoins de la maison, de son volume, de son exposition… De plus, le choix de la pompe à chaleur doit être adapté au système de chauffage existant. Enfin, les conditions climatiques jouent un rôle important dans l’utilisation d’une PAC.

Existe-t-il des primes pour installer une pompe à chaleur en Belgique ?

Si vous souhaitez utiliser des énergies renouvelables pour chauffer votre logement tout en utilisant de l’électricité, vous pouvez bénéficier d’une subvention pour installer une pompe à chaleur. Les régions de Bruxelles-Capitale, de Wallonie et de Flandre offrent plusieurs primes énergétiques pour encourager les Belges à se chauffer de manière écologique. Chaque région propose des primes spécifiques pour différents types de pompes à chaleur.

Pompe à chaleur : les maisons Batico

Batico équipe toutes ses nouvelles maisons de panneaux photovoltaïques et d’une pompe à chaleur. Grâce à cela, Batico promet des frais d’énergie mensuels pratiquement cinq fois moins importants. Ainsi, l’installation d’environ 10 kVA de panneaux photovoltaïques couvrirait la consommation électrique et les besoins en chauffage d’un ménage (3500 à 4000kWh), le reste étant destiné au fonctionnement de la pompe à chaleur. Avec comme résultat, une facture d’énergie qui en serait réduite uniquement à la redevance.