Portes ouvertes les 11 & 12 février de 9 à 12h • Infos >

Vous êtes à la recherche d’un appartement neuf à vendre ou d’une maison clé sur porte ? Et vous envisagez de faire une demande de crédit auprès d’une banque ? Sachez que le montant octroyé par les banques à de futurs acquéreurs ne dépend plus du prix d’achat. Mais bien de l’évaluation basée sur une expertise immobilière. Si, dans les faits, les banques ne sont légalement pas obligées de respecter cette directive, elles doivent motiver leur refus par la voie d’un justificatif éloquent, ce que peu sont disposées à fournir.

D’où vient cette nouvelle mesure ?

Cette nouvelle mesure fait suite à la récente entrée en vigueur d’une directive de l’Autorité Bancaire Européenne (ABE). Le but de l’ABE, en expertisant chaque bien immobilier avant l’accord du prêt hypothécaire, est de baser les opérations sur des prix les plus proches possible de la valeur réelle. Et d’éviter ainsi le prêt de montants disproportionnés.

Comment les banques mènent-elles l’expertise d’un bien immobilier ?

Une visite complète du bien par un expert est-elle obligatoire pour chaque dossier ?

Selon la directive européenne, l’expertise d’un bien immobilier doit être basée sur sa visite complète et peut être menée par un expert interne ou externe à l’établissement bancaire. Toutefois, les banques peuvent également éluder la visite physique à condition qu’elles détiennent un modèle statistique d’évaluation et de valorisation fiable généré à l’aide d’un logiciel d’expertise digitale. De nombreuses banques favorisent ce type d’expertise. Elle conduit à une procédure plus rapide, moins coûteuse et génère donc un impact plus limité sur le processus de demande de crédit de leurs clients.

Qui couvre les frais d’expertise ?

La prise en charge des frais liés à l’expertise d’un bien immobilier en vue de l’obtention d’un prêt hypothécaire n’est pas un aspect encadré par la directive européenne. Lorsque l’expertise donne lieu à une visite physique par un expert, celle-ci engendre des coûts que les banques peuvent décider d’absorber ou de mettre à charge, totale ou partielle, des futurs acquéreurs.  Le mode de fonctionnement concernant cet aspect est donc propre à chaque établissement bancaire.

Et si l’expertise aboutit à une évaluation inférieure au prix d’achat du bien immobilier ?

Il arrive parfois que l’expertise menée par la banque aboutisse à une évaluation de prix inférieure au prix d’achat demandé par le vendeur. Dans ce cas, le ou les demandeur(s) de crédit devront amener des fonds propres plus importants. En effet, c’est bien la valeur de l’expertise qui détermine désormais le montant du prêt qu’un client peut obtenir de la banque sollicitée.

 

Des questions concernant la demande d’un prêt hypothécaire ?

Si vous envisagez de faire une demande de crédit auprès de votre banque, vous vous posez peut-être de nombreuses questions. De quelle somme disposez-vous pour apporter un fond propre ? Quelle est votre capacité de remboursement ? Sur quelle durée souhaitez-vous emprunter ? N’hésitez pas à consulter notre brochure gratuite sur le prêt immobilier pour bien préparer votre dossier.