Q-Zen est l’abréviation de « quasi zéro énergie ». Avec cette nouvelle norme, la Wallonie répond à la directive européenne selon laquelle toute nouvelle habitation construite en Europe doit répondre aux normes NZEB (« nearly zero energy building »). Un bâtiment respectant la norme Q-Zen a une performance énergétique équivalente à un A sur l’échelle PEB.

Une consommation énergétique faible

L’objectif de ces normes toujours plus strictes est de diminuer drastiquement  la consommation énergétique du logement. Et ce, afin de réduire les émissions de CO2. Si les économies d’énergie sont impératives pour préserver la planète, elles offrent l’avantage de réduire le montant de vos factures énergétiques.

Les implications concrètes de la norme Q-Zen

Pour respecter le nouveau standard Q-Zen, il faut agir à divers niveaux de la construction/rénovation. C’est la performance énergétique globale du bâtiment qui est prise en compte. Ainsi, la réglementation vise plusieurs aspects techniques du bâtiment, à savoir :

  • son isolation thermique,
  • son étanchéité à l’air,
  • l’efficience du système de chauffage et de la production de l’eau chaude,
  • son système de ventilation,
  • le recours aux énergies renouvelables via notamment l’énergie solaire.

Les technologies actuelles permettent d’atteindre aisément et sans devoir y consacrer un budget démesuré les niveaux de performance imposés.

Afin de respecter la norme Q-Zen, le bâtiment doit présenter un niveau Ew inférieur ou égal à 45, ainsi qu’une consommation spécifique Espec inférieure ou égale à 85 kWh/m².an. Concrètement, pour atteindre ces objectifs, ont peut agir sur 5 grands piliers lorsque l’on construit une maison clé sur porte ou tout autre type de projet immobilier.

1. L’orientation

Une implantation du bâtiment réfléchie et optimisée vous permettra de valoriser les apports solaires en hiver et d’éviter les surchauffes en été. En évitant, si possible, la mise en oeuvre d’un système de climatisation considéré comme étant trop énergivore. L’emplacement des ouvertures doit aussi être étudié en ce sens.

2. L’isolation

Un bâtiment isolé selon la norme Q-Zen doit afficher un niveau K (isolation thermique globale du bâtiment) inférieur ou égal à 35. Pour obtenir ce niveau d’isolation, il faudra opter pour une enveloppe la plus étanche possible. Et ce, en isolant soigneusement les parois afin de les rendre pratiquement étanches à l’air.

3. La ventilation

Une bonne isolation nécessite une ventilation efficace. Elle est indispensable dans le standard Q-Zen. Pour atteindre les exigences requises, il sera impératif de prévoir une ventilation efficace qui limitera notamment les pertes de chaleur. En outre, une bonne ventilation est essentielle afin d’éviter tout problème d’hygiène et de salubrité.

4. Le chauffage

Une bonne isolation du bâtiment permet de diminuer fortement les besoins en chauffage. L’énergie nette requise pour le chauffage doit être inférieure ou égale à ≤ 85 kWh/m². La quantité d’énergie nécessaire pour produire de l’eau chaude et pour le chauffage doit, pour autant que faire se peut, être générée par une énergie renouvelable. Il est recommandé d’installer une pompe à chaleur mixte ou un boiler thermodynamique pour chauffer l’eau. Et pour le chauffage, d’opter pour une pompe à chaleur de classe énergétique A++ ou, à défaut, d’ installer une chaudière de classe A minimum.

5. Les énergies renouvelables

L’intégralité de la construction du bâtiment doit être pensée en favorisant au maximum les énergies renouvelables. De nombreuses constructions peuvent être équipées de panneaux photovoltaïques pour répondre aux différents objectifs de performance énergétique exigés par la norme Q-Zen.

construction Q-zen

C’est une des solutions choisie et préconisée par Batico pour toutes les maisons de ses futurs projets pour lesquels la demande de permis a été déposée en 2021. Cela sera le cas de nos projets de construction de 37 maisons à Heusy, de notre projet immobilier pour 60 maisons neuves à Hermée ou encore pour l’éco-quartier comprenant 58 nouvelles maisons à Romsée. Il est prévu que chaque habitation soit équipée de 17 ou de 18 panneaux photovoltaïques pour une production réelle estimée à +/- 4.600 KW par an. Cette quantité correspond à la consommation moyenne annuelle d’un ménage.

Pour en savoir plus sur la réglementation Q-Zen en général ou sur sa mise en application dans les futurs projets de Batico, n’hésitez pas à nous contacter.